Podmenu:



La visit en Française (francouzsky)

en Française

La ville de Vyšší Brod avec son abbaye  se trouvent  dans un endroit romantique  entouré de forêt de la montagne Šumava. L´abbaye cistercienne de Vyšší Brod (Altovadum en latin, Hohenfurth en allemand) fut fondée  le 1 juin 1259 par Vok de Rožmberk en hommage de la Vierge Marie, qui l´a remercié ainsi  de l´avoir sauvé des eaux déchenées de la Vltava.  Les moines cisterciens entretiennent et protegent  jusqu´á nos jours ce lieu, rendant l´homage á  une célèbre famille noble tchèque – les Rožmberk.  Confisquée pendant 40 ans, l´abbaye redevient petit á petit le centre culturel et spirituel de la région.  Les seigneurs d´Eggenberg  puis  en 1719 les seigneurs de Schwarzenberg succédent comme proprietaires les fondateurs de l´abbaye.  Entre 1941 – 1945  l´abbaye fut occupée par  des groupes SS et après  la guerre, entre 1950 – 1990 elle fut entretenue par l´état Tchécoslovaque comme musé.

Armoiries

L´abbaye fut restituée aux moines cistercians en 1991.  Pour profiter au maximum  de  la visite, il faudrait comprendre  le fond spirituel de la vie monastique car c´est cette spiritualité qui a permis de créer non seulement l´abbaye de Vyšší Brod mais  égallement la culture en Europe.

Les cisterciens  sont en effet des bénédictains réformés.  Ils vivent au sein de L´Église catholique selon la Règle de Saint Benoit datant du 6 siècle.  La Règle de Saint Benoit  donne des conseils de la vie en approfondissant  le message de l´Evangile.  Selon cette Règle les cisterciens doivent vivre en tranquilité, solitude, simplicité avec beaucoup de travaux personels.  Ils passent toute leur  vie en communauté et ils sont dirigés  par un abbé qui est  élu.  L´ordre cistercien, l´un des premiers ordres europeans, fut creé en France à la fin du 11 siècle.  Grâce à Bernard de Clairvaux, l´un des plus célèbres personnages du 12 siècle,  l´ordre c´est très rapidement répandu  dans toute l´Europe. Puisque la règle de Saint Benoit fut très révolutionnaire, l´ordre cistercien a survecu à travers des siècles avec  des modifications jusqu´ à nos jours.  Il est devenu  la partie inséparable de la vie chretienne de l´Église.  La vie monastique est souvant charactérisée comme : „Le monastère est une école de sérvitude du Seigneur (Jesus Christ)„ oú bien „L´école de croissance en amour„. Selon la Bible  monastère est „une préfiguration d´un Jérusalème céleste„.

L’ÉGLISE ABBATIALE est  la partie inséparable de l´abbaye.  Elle fut fondée au 13 siècle et la construction fut achevée 100 ans plus tard, dans la moitié du 14 siècle.  Elle est batie en forme de la croix orientée à l´est.  Les nefs lateralles ont la meme hauteure que la nef principale.  Dans le transept de l ´église, si characteristique pour les églises cisterciennes, se trouvent 4 chapelles.  Ci joint quelques données dimensionnelle: hauteur  - 17,5 m, longueur - 52 m, largeur du transepte - 29 m.

CHOEUR MONACAL est situé au milieu de la nef principale.  Il fut réalisé par Josef Raffer, frère laïc, à la demande de l´abbé Candidus Heindrich en 1725.  Le frère Josef Raffer est égallement l´auteur des confessionaux ainsi que des étageres dans la bibliothèque.  Le bois du choeur est richement doré.  Les statues des personnages importants se situent en haut du choeur.  Il a pour fonction d´aider les moines à réflechir et méditer et sert également  pour des prières comunnes - chants ou récitation à une heure précise de la journée.  Parmis les huit autels situés  à l´interieur de l´église, remarguons surtout l´autel de Saite Barbe (1525 à gauche) et l´autel de Saint  Roch (1524,  à droite) en gothique tardif.

L´orgue principal instalé sur la tribune d´orgue date du 19 siècle.  L´église possède encore un orgue baroque incorporé dans le choeur monacal à gauche.

AUTEL PRINCIPAL fut réalisé  par deux frères laïc: sculpteur Linhart Wulliman et peintre Georgius en baroque primitif.  Malgré l´apparence, l´autel fut réalisé en bois, richement décoré et doré.  Le tableau principal est changé quatre fois par an suivant la période liturgique.  Le tableau de l´Assomption de la Vierge Marie, à qui l´église est cosacrée, fut peinte en 1654 selon le modèle de Josef Heinz.  Les deux statues, plus grande que nature,  représentent, à gauche  le pape Eugen III – premier pape cistercien et à droite l´un des patrons de l´ordre de Bernard de Clairvaux.  A l´origine les murs du présbytere fut décorés de fresques gothique détruites au 19 siècle.  A la place des fresques se trouvent actuellement deux tableaux du 19 siècle representant, à droite le sauvetage miraculeux du fondateur  de l´abbaye, Vok de Rožmberk, des eaux déchénées de Vltava et à gauche l´arrivée des premiers cisterciens ainsi que la donation de l´abbaye à la Vierge Marie de la part de Vok de Rožmberk et sa femme Hedvige de Schaumburk.  Le premier tableau fut réalisé par  Josef  V. Hellich et le seconde par Bartolomìj Èurna.

CHAPELLE ST. BENOIT - on y trouve la pierre tombale du comte Jean Zrinský, héritier du domaine des Rožmberk en 1597.  C´était le fils de la derniere des Rožmberk, Eva,  et  le célèbre guerier contre les Turcs Nicolaus Zrinský.

Dans la CHAPELLE ST. BERNARD sont placées les pierres tombales des abbés du 17 siècle.

CHAPELLE DE LA VIERGE - le tableau de la célèbre Madonne de Vyšší Brode  décore l´autel néogothique.  Il s´agit d´un tableau d´une qualité extraordinaire réalisé en 1400 par l´école de peinture tchèque.  Les tableaux provenant de cette  école se characterisent par un type de peinture spécifique et la décoration du cadre des saints patrons tchèques.  Le tableau exposé est une copi de 1939 réalisée par le professeur Bohuslav Slánský.  Dans la partie sud du transepte se trouve la plus ancienne partie de l´abbaye - la sacristie.  En haut du portail, dans le tymphanon, est reproduit  un motif biblique „Les renards dans la vigne„.

GALERIE DES PEINTURES - fut réalisée en style néoclacissisme entre 1835 –38 selon les plans de l´architecte Karel Jambora  de Èeský Krumlov.  Elle est située au dessus de l´aile ouest du cloître.  La salle possède trois neufs avec des voûtes nomées tchèques sur des colonnes toscannes. On peut y trouver des oeuvres des peintres baroques tchèques comme Petr Brandl, Jan Kaspar Hirschelly ou Norbert Grund.  Au milieu de la pièce sont exposés des objets réligieux du 17 et 18 siècles.

COULOIR DE LA BIBLIOTHEQUE fut construit  en même temps que la galerie des peintures et contient surtout  de la littérature spécialisée du 19 et du début du 20 siècles.  Les étagères sont décorés des medailons des abbés du 16 - 19 siècles.

La bibliotheque est composée de parties.  La premiere, plus petite est nomée la SALLE  PHILOSOPHIQUE et contient des livres scientifiques.  La fresque sur le plafond représente le jugement de Salomon et fut réalisée  dans la deuxième moitié du 18 siècle par le frère-laïc LukᚠVávra.  Sur la table se trouve  une carte détaillée de la Bohême, réalisée en 1720 par Müller.  Au dessus des fenêtres sont accrochées les citations  de Saint Bernard qui louent  l´éducation qui mène  les gens à servir les autres.  La bibliothèque contient plus de 70 mille livres, 200 manuscrits sur perchement, 1000 sur papiers et 400 incunabules - livres imprimés avant 1500.

La seconde partie, SALLE THÉOLOGIQUE contient  des livres théologiques et surout une remarquable collection des Bibles en plus de 40 langues.  Les couvertures blanches, en peau de porc, furent réalisées dans la moitié du 18 siècle à la demande de l´abbé Quirin Mickl dont le portrait est palcé au dessus de la porte d´entrée.  Le portrait représente l´abbé à l´age de 45 ans et date du 1756.  La fresque,  représentant une scène de Nouveau Testament - Jesus au temple, fut égallement réalisée par le frère laïc LukᚠVávra.


 
© Cisterciácké opatství Vyšší Brod, Klášter 137, 38273 Vyšší Brod, Czech Republic
© Design, redakèní systém: Webdesignum 2009 - 2014